Comment entrainer et aider les gens à s'améliorer

C'est un fait général en société : toutes les personnes ne disposent pas des mêmes capacités d'adaptation. Celles-ci, plus que les connaissances techniques, constituent les atouts clés dont tout individu a besoin pour développer sa personnalité, en famille comme au travail. En particulier, dans le management, les spécialistes du coaching se consacrent davantage à faire acquérir aux travailleurs ces compétences comportementales indispensables. À tel point qu'à l'heure actuelle, des centaines d'ouvrages sur "comment entraîner et aider les gens à s'améliorer" foisonnent sur internet. Softskills est le terme utilisé pour désigner ces facultés qui apparaissent désormais si précieuses aux yeux des professionnels.

Les exercices courants utilisés pour développer les softskills

Dans la traduction littérale, le terme softskill signifie "compétence douce". Il se réfère à l'ensemble des traits de caractère permettant de définir le degré de savoir être d'un individu. Les spécialistes du recrutement se focalisent de plus en plus sur ces éléments pour attribuer les postes lors des embauches. De même, les formateurs s'en inspirent pour concevoir des modules spécifiques afin d'aider les personnes désireuses de s'améliorer à la tâche. Quels sont donc ces softskills ? Il s'agit notamment de la capacité d'adaptation, l'empathie, le sens de collaboration et de communication, l'ouverture aux autres…

Les outils classiques d'enseignement des softskills

À l'instar des notions techniques, les compétences comportementales font l'objet d'un enseignement spécifique. Les spécialistes du coaching et du conseil sont généralement les professionnels qui se chargent d'élaborer des outils de développement des softskills pour éviter l'effondrement de l'entreprise. Ces derniers prennent souvent l'apparence d'exercices de groupe dispensés par le biais de formation. Un système d'évaluation permet notamment d'estimer la progression des travailleurs au terme des ateliers d'entraînement. Les séances varient selon le type de compétences qu'un manager désire voir son personnel acquérir (cognitives, comportementales, collectives). Les moyens classiques couramment employés dans ce cadre sont :

  • les techniques de management,
  • les outils de travail,
  • les formations.

Il y a également le développement de la culture d'entreprise.

Les autres méthodes d'enseignement des softskills

Outre le fait d'être connus comme des compétences non techniques, les softskills équivalent également à des qualités humaines d'esprit : l'empathie, l'esprit de groupe, le sens de la communication. Cette caractéristique a pour effet de rendre possible l'utilisation des outils habituellement associés aux thérapies de l'esprit pour les enseigner. Il s'agit par exemple de la méditation, de la visualisation…

Les autres instruments de développement des softskills

Les formations professionnelles restent le moyen traditionnel employé depuis toujours pour accroître le développement des compétences d'un personnel d'entreprise. De nombreux spécialistes proposent sur le marché de l'enseignement professionnel des modules adaptés pour aider à développer les softskills essentiels. En y participant, il est possible d'acquérir par exemple des connaissances sur les processus à suivre pour s'initier à diverses capacités d'esprit : la créativité, la synthèse, l'anticipation, l'organisation, la communication…

Les leaders d'organisation peuvent également s'appuyer sur la création d'une bonne culture d'entreprise pour faire naître des attitudes exemplaires chez leurs collaborateurs. Le système des gratifications récompensant le savoir être d'un agent sert notamment à motiver les autres corps de métier à se surpasser. Les softskills indexés ici sont en l'occurrence l'honnêteté, la serviabilité…

La répétition comme mode d'enracinement des softskills

Le management, la culture d'entreprise, les formations professionnelles ou encore les logiciels de travail sont des solutions intéressantes pour améliorer le savoir être. Toutefois, il est nécessaire pour le travailleur de répéter ces pratiques dans le temps pour que les nouveaux comportements s'enracinent dans ses habitudes. Le responsable hiérarchique peut en outre user de son leadership pour influencer l'apprentissage des softskills. Il peut à cet effet multiplier les initiatives pour accentuer le niveau d'interaction et de sociabilité de ses collaborateurs. Les coachs-formateurs recommandent notamment l'organisation en groupe d'expéditions culturelles, de sorties de découvertes artistiques, de hackathons, de voyages…

Les logiciels professionnels et les techniques de management

Même si des individus présentent des dispositions pour certaines qualités humaines compte tenu de leur éducation par exemple, la plupart des softskills s'acquièrent par apprentissage. Les outils traditionnels employés à cet effet sont entre autres le management, les logiciels spécialisés…

Le management pour aider les équipes à mieux coordonner leurs effectifs

Les chefs d'entreprise sont unanimes sur ce point : le management est essentiel pour accroître l'efficacité personnelle et collective des membres d'une équipe de travail. Tout en permettant à chacun d'apprendre de ses collègues, il instaure des qualités telles que la communication, la collaboration, la complémentarité… Il met notamment à la disposition des professionnels plusieurs approches et stratégies pour s'entraîner à résoudre collectivement des problèmes. Entre autres bénéfices, le management permet d'améliorer la prise de décision à l'intérieur d'un groupe.

En effet, grâce aux techniques managériales, les chefs d'équipe savent comment développer des softskills que sont le travail collaboratif, la participation. La mise en œuvre et l'issue d'une décision ne dépendent plus du responsable, mais tout le staff est responsabilisé par tâches. Le management permet également de privilégier les méthodes de résolution de problème en commun : le manager met ici l'accent sur le sens de responsabilité et d'implication de chaque maillon de la chaîne de travail. Aussi, chacun est spécialisé dans son domaine et est en mesure d'identifier les blocages à son niveau. L'un des softskills importants développés ici est la capacité d'anticipation sur les difficultés.

Aussi, le management permet d'améliorer le sens du collectif grâce à des réunions de débriefing régulières. L'impact recherche est de permettre aux uns et aux autres de s'exprimer sur les avancements enregistrés, de formuler des approches de solutions. Ce type de concertation sert à développer le sens d'initiation et la capacité d'analyse du personnel.

Le recours aux applications et logiciels de travail

Avec le développement accru des nouvelles technologies, les supports numériques de type tablette et PC se sont vulgarisés. En choisissant de doter son personnel de ces outils ultramodernes, le manager peut leur donner l'occasion de développer de bonnes capacités d'adaptation. En effet, la totalité des matériels numériques fonctionne avec des logiciels professionnels. Leur maîtrise requiert quelque temps d'apprentissage à l'utilisateur.


En outre, l'autre compétence comportementale que les ordinateurs aident à acquérir est le sens de l'organisation. Plusieurs outils de planification, de programmation sont notamment installés sur les ordinateurs et offrent la possibilité d'organiser son temps et ses tâches à sa convenance. Enfin, le travail collaboratif constitue un bénéfice important que les logiciels spécialisés procurent aux travailleurs. Ils peuvent par ce biais effectuer des partages de données et de documents. Ce qui simplifie le processus de circulation de l'information.